Comité de pilotage du 29 janvier 2016

Au Grand Temple à Lyon de 10 h 45 à 16 h

Présents

Alain Leylavergne
Marc Panay, trésorier
Jean-Louis Schwendimann
Christian Tschantré, secrétaire
Bernard Zimpfer

Excusés

Henri Bauer
Olivier Jeanne, ex coordinateur

Ordre du jour

  1. Présidence de la séance de ce jour
  2. Nouvelles des membres et documents reçus d’OJ
  3. Questions administratives éventuelles et statutaires ?
  4. Adoption des PV des séances et comités : AG, Comité du 24 octobre 2015
  5. Discussion au sujet des PV de séances
  6. Rencontre 2017
  7. Points importants à rajouter à cet ordre du jour
  8. Divers
  1. Présidence de la séance

La séance débute avec quatre membres. La coordination du travail de la séance ainsi que la convocation au prochain comité sont confiées à Christian. Ce dernier propose une grille de travail détaillée qui est adoptée par tout le monde.

  1. Nouvelle des membres et documents reçus d’OJ

Un échange d’informations a lieu notamment à propos des membres excusés.

Olivier a demandé par écrit de pouvoir être relevé de sa fonction de coordinateur. Cette question sera reprise en sa présence lors du prochain comité en même temps que la répartition nouvelle des tâches au sein du groupe de pilotage.

  1. Cinq questions administratives et statutaires seront à reprendre au prochain comité : 

    a) Un problème de double facturation de la part des services de recouvrement des taxes d’ouverture d’association est en instance de traitement.
    b) Une régularisation s’impose au sujet de la qualité de membre de l’association tout comme du nombre de membres au comité de pilotage. Les statuts sont rigides et devront être modifiés en AG en octobre 2017. Le comité doit faire des propositions nouvelles. (Indépendamment de cela, une relecture des statuts avant la prochaine AG sera nécessaire pour que cette dernière se déroule malgré tout légalement. )
    c) La question de la notion de membre de droit, de membre ou de président d’honneur, n’a encore jamais été abordée en comité.
    d) Le fonctionnement actuel en matière de rentrée des cotisations doit faire l’objet d’une mise au point et d’une bonne information auprès des participants à la dernière rencontre d’une part, et d’autre part sur notre site Internet. Les comptes confirment que douze personnes ont réglé une cotisation en 2015.
    e) La répartition des tâches au sein du comité de pilotage est renvoyée à une très prochaine séance en présence de tous ses membres. Cette prochaine séance est souhaitée pour avril ou mai prochain, compte tenu de l’état d’avancement de nos travaux de préparation pour la rencontre de 2017.

  1. Adoption des PV d’Assemblée Générale et de comité du 24 octobre 2015.

Les deux PV à retrouver sur le site Internet sont validés moyennant quelques corrections de forme.
Les comptes sont validés, avec remerciement au trésorier. Ils peuvent être mis individuellement à votre disposition sur simple demande.

  1. Discussion au sujet PV de séances

En ce qui concerne le compte rendu de la rencontre 2015,  il a été réaffirmé que le détail des interventions personnelles de la part de plusieurs membres ne doit pas y figurer. Le compte rendu sera donc expurgé avant sa mise en ligne. Par contre, si plusieurs participants à la rencontre des 22 au 24 octobre dernier souhaitent témoigner de leur histoire de vie, ils peuvent en proposer le contenu au comité en vue de leur mise en ligne sur le site. Une telle mise en ligne permettrait d’obtenir un large panel des orientations individuelles après passage par l’école préparatoire.

Le comité de pilotage reste avec grand intérêt à l’écoute des propositions de chacun. Une telle présentation démontrerait combien l’EPTP aura été un lieu de valorisation et de respect des aspirations personnelles. Ce point pourrait certainement faire l’objet d’un débat lors de la prochaine rencontre fixée du 5 au 7 octobre 2017.

La notion de biennale apparaît tout à fait inadéquate pour définir le style de nos rencontres. Nos différents textes ne verront plus ce terme resurgir, sauf si nous allons tous ensemble à Venise, Dakar, La Havane ou Québec.

  1. Préparation de la rencontre 2017

Il convient de préparer et répartir le travail, de trouver un thème rassembleur.

Une « tempête d’idées » se soulève alors (restons français !) avec un tas de questions ou de réactions (1) pouvant être résumées en quatre points ci-dessous.

Alain et Bernard ont semble-t-il été d’accord pour travailler sur ce qui pourrait se faire de concert avec le 500 ème anniversaire de la Réforme de Luther. L’actualité continue à être bouleversée mais je suis certain qu’on trouvera de quoi en faire notre affaire. Qu’en pensent tous les anciens épétépistes qui liront ce document ?

Le second sujet proposé et qui a donné lieu à la même intensité d’échanges était l’Islam et son radicalisme actuel, tandis que la communauté musulmane semble aspirer dans sa grande majorité, pour celle qui est présente dans nos Etats laïques, à des relations fraternelles avec les non musulmans.

Nous avons enfin évoqué le fait que les « religions du livre » (judaïsme, islam et christianisme) ont toutes connu des moments de radicalisation conduisant à l’anathème ou à des actions d’extermination ou d’asservissement. Et cela perdure. Comment une religion qui se veut respectable peut-elle gérer l’intolérance et la barbarie qui couve en son sein ?

Le quatrième concerne l’influence majeure des femmes tout au long de l’histoire dans l’évolution des sociétés ?  Si c’est le cas, dans quelle mesure rechercher toujours plus leur participation ne permettrait-il pas d’aider à combattre beaucoup de fondamentalismes ?

Alain et Bernard sont sollicités en vue de proposer un texte d’interpellation à propos de la Réforme de Luther il y a 500 ans, pouvant être mis en ligne et ouvrir le débat.

Jean-Louis et Bernard feront de même sur le thème de la coexistence entre chrétiens et musulmans.

Le comité de pilotage s’informe mais attend également des suggestions de la part du plus grand nombre des anciens épétépistes.

AUX DERNIERES NOUVELLE (du 30  janvier 2016), le 500 ème anniversaire risque de ne pas avoir lieu à Lyon pour cause de dissensions au sein de l’Eglise unie de France. Si cela est le cas, notre rencontre ne pourrait-elle pas traiter de cette question des désaccords et manifester son attachement à l’ouverture provoquée par la publication des 95 thèses de Martin Luther plutôt qu’à l’obscurantisme provoqué par le fondamentalisme réactionnaire ?
Le Pape François se sentirait-il mieux concerné que l’Eglise unie/désunie ?

Si quelque chose a bien lieu à Lyon en 2017, le Centre Jean Bosco pourrait-être très demandé à cause de cet événement.

  1. Rajouts et points divers

Il manque encore quelques comptes-rendus de contributions individuelles qui permettront la mise à jour du compte rendu de la rencontre de trois jours  d’octobre 2015. Dès leur réception tout sera mis en ligne.

Par ailleurs, il a été souhaité le rajout d’une petite statistique concernant des itinéraires individuels connus, afin de montrer la diversité de nos engagements et manifester ainsi que nous ne sommes pas restés dans un entre soi qui aurait pu être tout à fait confortable. Christian fera cela en relation avec les membres du comité de pilotage, invités à compléter ce dont ils se souviennent des interventions individuelles lors des rencontres antérieures.

L’importance et la bonne utilisation (commune) de notre site Internet feront l’objet d’une analyse lors d’un prochain comité. Une simplification peut-elle éventuellement être envisagée pour permettre des mises à jour faciles ? Que chacun s’y attelle.

Enfin, avons-nous intérêt à proposer aux membres de l’EPTP un lien Facebook « restreint » parallèlement au site Internet ? Alain se renseigne sur la faisabilité de la création d’un lien privilégié  dont « l’entrée » pourrait exclusivement figurer sur la partie confidentielle du site Internet de l’association…

La date de la prochaine séance du comité n’est pas arrêtée. Ce dernier aura lieu au printemps, quitte à le substituer à celui prévu en automne 2016.

Une question reste en attente : celle de l’éventuel indemnisation de certains frais de transport pour des membres éloignés (Bretagne…)

Les commentaires des lecteurs de ce PV sont les bienvenus.

La séance est close à 15h45.

Christian Tschantré / 23-4-2016

Notes

(1) Détail pour mémoire des points évoqués en page 3

  1. Peut on envisager notre participation au 500ème anniversaire de la réforme à Lyon ? Il faudrait alors que cela corresponde avec les dates de notre rencontre. Alain se renseigne auprès des autorités protestantes et nous tient au courant.
  2. Quel comité organisateur éventuel ?
  3. Le comité de pilotage s’informe sur ce 500ème mais attend également des suggestions de la part du plus grand nombre des anciens épétépistes, sur ce sujet en particulier, mais également au sujet des réflexions lancées ci-dessous.
  4. Quel sens donner à notre éventuelle participation à cette manifestation ? Faudrait-il faire venir un ou plusieurs orateurs ? Ou pour le dire autrement, comment se réinsérer dans le débat du religieux et du fondamentalisme chrétien ?
  5. Cette participation pourrait s’effectuer par l’installation d’un stand, si cela s’avérait opportun, ou d’une demi journée de partage avec une mise en commun le soir.
  6. Quel(s) orateur(s) ? Pourquoi ne pas inviter un imam pour parler de fraternité, de piété ? Le Groupe Abraham de la Duchère est cité.
  7. Luther proteste. Il demande surtout pas de devenir « luthériens »
  8. Luther détricote les carcans. Et nous, qu’avons fait de notre jeunesse et qu’est-ce qu’on laisse de notre esprit de liberté ?
  9. Ne ressens-t-on pas insupportable l’entre soi entre protestants ?
  10. A l’EPTP, j’ai découvert que tout le monde ne voulait pas devenir pasteur…
  11. Le degré d’émancipation de la femme n’est-elle pas déterminante dans la société ?
    Dès lors que la femme a un statut social dépendant du grand frère ou même d’un autre, même plus jeune qu’elle dans la famille, la société restera bloquée, dit-on au sujet de l’islam. Peut-on faire nôtre de cette affirmation ?
    Les femmes n’ont-elles pas joué un rôle majeur tout au long de l’histoire pour faire évoluer la société, à l’époque de la féodalité tout comme celle de la Renaissance ?
  12. Nous avons également notre intégrisme dans toutes les religions du livre.
  13. Thématique : a-t-on besoin de religion pour être obscurantistes (pour être cons) Non, mais cela aide !

BZ cite Camus après avoir demandé si notre rencontre 2017 ne pouvait pas avoir pour but de donner des signes de fraternité ? L’école de la liberté a été vécue à l’EPTP. Comment le manifester pour empêcher que le monde se défasse ?

« Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse.
(Albert Camus, discours de Stockholm, 1957, pour l’attribution de son Prix Nobel)